29 janvier 2011

3 femmes et un village

t_l_Je vous ai déjà parlé de l'addiction des sénégalais pour les séries télé. D'ailleurs, cette addiction est aussi courante en France. Poursuivons ! Qu'elles proviennent d'Inde ou d'Amérique du sud, elles mettent en scène des personnages féminins au coeur pur en proie à la méchanceté de leur entourage, ou essayant de parvenir à une meilleure condition... La télé comme instrument d'éducation populaire, nous en sommes loin : certes leurs moeurs sont prudes et honnêtes, mais la condition féminine n'est pas brillante, tout cela donne également une image imparfaite des toubabs. Dans les télénovelas brésiliens, les blancs à l'écran sont riches. Ils ne sont pas tellement préoccupés par leur travail mais plutôt par leurs relations compliquées avec leurs parents, leurs femmes, leurs amis, leurs amants, etc...
Ces séries restent leurs préférées parce que malgré tout, elles collent à un quotidien assez ressemblant. On trouve aussi les séries américaines de type : Frères Scott, Desparate Housewives, NY 911, Heroes, Lost, les 4400... Le décalage est parfois grand parce qu'il n'y a pas d'éducation à l'image d'où une grande difficulté à faire la différence entre fiction et réalité. Je le ressens également dans le rapport au livre et à l'imagination.
3femmesIl y a des talents en Afrique et afin de les valoriser, les télénovelas africaines fleurissent ici ou là : Le Burkina Faso  en est un exemple.
Je tiens à vous présenter une série que je regarde parfois en compagnie des mes collègues dans la salle de restauration à l'heure du déjeuner : 3 femmes et un village.

Pour en savoir plus, voilà un article de Deestar sur Paperblog

Telenovela africaine: 3 femmes, un village

    

              Publié le 13 février 2010
3_hommes
Surveillez vos écrans! La nouvelle série burkinabée ''Trois femmes, un village'' fera très bientôt son entrée dans le paysage audiovisuel africain. La série, réalisée par la comédienne Aminata Diallo Glez (héroïne du feuilleton Kadi Jolie, 1999) sera la suite d'un premier sitcom intitulé ''Trois hommes, un village''. ''Trois femmes, un village'', c'est une sorte de chronique de nos villages sous un aspect auquel nous ne pensons pas toujours avec les péripéties de ses habitants, leurs joies, leurs peines. La série aborde des problèmes de société sur un ton subtile et humoristique. Dans cette nouvelle formule, la réalisatrice a décidé de mettre en avant les femmes, qui semblaient trop soumises dans la première version. Un voyage au cœur d'un village du Burkina Faso qui durera le temps de 30 épisodes.     

Synopsis
              Kikideni est un village au
x confins de la savane. Dans ce petit coin de la brousse règnent en maîtres, le chef, le curé et Ladji. A l’abri des tourments de la ville, la modeste et fière bourgade africaine n’est pas moins secouée par des petites crises locales souvent burlesques. Mauvaise foi, bagarres futiles, complicité teintée de rivalité et rivalité truffée de complicité émaillent la vie de ces trois hommes qui ne portent guère attention aux femmes qui les entourent. Erreur... Derrière tout grand homme, dit-on, il y a une femme. Et derrière trois hommes de Kikideni, il y a des femmes à forte personnalité.       

       c'est la vie d'une bourgade du Faso, avec ses péripéties, ses joies, ses peines. Le jeu spontané des acteurs captive. L'improvisation est le maître mot. "Trois hommes, un village" est une production de Joviale production. La vie du village, certes, n'a pas de fin. Mais pour l'instant, elle ne durera que 50 épisodes.

 

villageTéné (Odilia Yonli) est la première épouse de Ladji. Femme modèle, musulmane, pleine d’expérience, elle est l’oreille presque silencieuse de la cour. Marie (Aminata Diallo Glez) est la seconde ; catholique, candide mais curieuse, elle est l’œil du foyer dans le village. Laetitia (Leila Tall), l’institutrice, a été parachutée de la ville avec le savoir du "Blanc". Très indépendante, elle inspire méfiance aux tenants de la tradition. Méfiante et parfois.... convoitée. Les trois femmes réparent en coulisse les bêtises des grands enfants que sont Ladji, le chef et le curé.       

 

       Heureusement qu’elles sont là pour gommer la honte de leurs hommes, promouvoir leurs sœurs villageoises et parfois sauver le village de situations inextricables. Téné la tantie est moins soumise qu’il ne paraît. Marie la naïve n’a pas sa pareille pour racommoder les âneries des machistes. Laetitia la provocatrice aime plus qu’on ne le pense ce village qui l’a adoptée. Même quand elles se brouillent un peu, leur connivence fait des miracles. Mais chut ! Les hommes doivent continuer de penser qu’ils contrôlent la situation...         

Posté par telva à 20:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur 3 femmes et un village

Nouveau commentaire