le 13Pour les chanceux altiligériens, le N°13 du magazine "STRADA, la vie d'ici" vient de sortir ....  !!! Pour les autres, vous pouvez retrouver le site ou vous abonner au magazine (le lien en cliquant sur l'image ).
Dans ce numéro, votre humble bloggeuse a enquêté ferme afin de vous faire toucher du doigt l'univers de la lutte sénégalaise, sport roi avec le football ! 

Afin de poursuivre cette exploration, je vous propose de voir la suite de mon reportage photo (photo plus bas à gauche), une vidéo de combat et pour de plus amples informations, suivez yékini (c'est le monsieur qui a pas l'air content avec son cure-dents géant sur la photo).

yekini2Bon au début, j'avoue ne pas avoir bien compris l'engouement pour la lutte. Cela avait l'air simple : le moulinet des bras avant l'assaut comme des enfants qui se battent.....et puis au fil des mois, je me suis prise au jeu. Ce n'est pas que je sois une assidue des matchs mais j'y vais de mon favori, souvent celui qu'on annonce perdant. Oui, ce n'est pas mon côté rebelle, c'est juste que je trouve que c'est bien plus courageux d'aller au combat quand on sait qu'on n'est pas favori que quand les sirènes de la gloire retentissent déjà.

En fait, ce qui est intéressant c'est les rituels folkloriques autour du combat : l'arrivée des lutteurs dans l'arène avec la mise en scène : gros 4x4 vitres teintées avec les gars de l'écurie qui entourent leur champion en route vers la victoire?, la joute verbale des chanteurs, l'intimidation de son adversaire à travers les chants, les danses, les tours de stade, ...

DSCF3615En ce qui concerne la préparation mystique, M. Ka du Comité de gestion national est d'avis que tous les sorts ont déjà été lancés bien avant de franchir les portes de l'arène. En effet, alors que nous n'avons qu'un filet d'eau qui coule la nuit vers 3h du matin, les lutteurs se versent parfois jusqu'à 10 bonbonnes de 10l. de décoctions différentes avant le match. Quel gaspillage ! Cette préparation permet au lutteur de favoriser ses chances mais également de se protéger, imaginez-vous en maillot de bain au milieu de Geoffroy Guichard !!!

Mais il n'y a pas que cela, bien que notre regard d'européen soit naturellement très curieux de ce rituel hors du commun. D'ailleurs, si la lutte permet la préparation mystique au grand jour , le football y a également recours mais dans les vestiaires.

sowBeaucoup rêvent d'atteindre ce niveau, beaucoup d'argent est en jeu mais il y a fort peu d'élus. Vous pourrez mieux juger de la majesté de ce sport à travers les scultpures d'Ousmane SOW, grand artiste sénégalais.

 

 


Tyson Vs yékini